img

Actualités

Économie

Politique

Société

Le cardinal catholique, Fridolin Ambongo a, au cours de sa première messe grandeur nature au stade de Martyrs de Kinshasa ce dimanche 17 novembre après sa consécration à Rome, donné les pistes de solutions pour la réussite de la politique liée à la gratuité de l'enseignement primaire en République Démocratique du Congo.

Dans son discours, Fridolin Ambongo a commencé par saluer la décision du Chef de l'État congolais, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo de mettre en oeuvre la gratuité complète et intégrale de l'enseignement de base en RDC, une disposition par ailleurs constitutionnelle mais gardée dans les tiroirs.

Conscient des contraintes liées à la matérialisation de cette décision de portée historique, le cardinal catholique a recommandé notamment la convocation, par le Gouvernement congolais, d'un dialogue avec les professionnels de l'Éducation pour tenter de mettre un terme aux mouvements des grèves liées à cette politique observé un peu partout à travers le pays.

Mais avant même la convocation de ce forum, Fridolin Ambongo a tenu à proposer quelques pistes de sortie.

Selon lui, la réussite de la gratuité de l'enseignement primaire en République Démocratique du Congo passe notamment par le payement d'un salaire descent aux enseignants, à la dotation en frais de fonctionnement des établissements scolaires, la construction des infrastructures scolaires adéquates.

José-Junior Owawa

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate