img

Actualités

Politique

Sécurité

L'auditeur militaire de la garnison de la Mongala ainsi que le directeur de la prison militaire d'Angenga ont été transferés à Mbandaka (Equateur) depuis lundi 20 avril. Les deux personnalités sont soumises à une enquête judiciaire, relative à l’évasion des détenus des rebelles ougandais des ADF précédemment transférés à cette maison carcérale de haute sécurité à une vingtaine des kilomètres de Lisala.

D'après des sources judiciaires, ce dossier est en phase d'instruction, en collaboration avec la commission interrogatoire à Beni. Néanmoins l'alerte a été donnée par un évadé, qui serait un ADF récemment réapparu à Beni dans le Nord-Kivu.

La primeur des résultats d'investigations revient ainsi à l'auditorat général. En cas de responsabilité établie, le dossier sera fixé devant la cour militaire de Mbandaka, en vue de juger les deux présumés en détention depuis lundi 20 avril.

Pour rappel, les rebelles ADF sont auteurs des plusieurs exactions contre la population civile dans la région de Beni au Nord-Kivu et une partie de l'Ituri. Des tueries et des enlèvements sont inscrits à leur actif.

Élection-net.com/radiookapi.net

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate