loader
img

Actualités

Dans une déclaration faite vendredi 30 novembre à kinshasa, le comité Laïc de coordination (CLC), estime que la date butoir de ce processus doit demeurer fixée au 23 décembre 2018. "Au delà de cette date, de nouveaux dirigeants doivent être à la tête de la République.

Il est à craindre que notre peuple ne puisse tolérer qu'il en soit autrement", a declaré Professeur Isidore Ndaywel, coordonateur du CLC.WhatsApp Image 2018 11 30 at 13.06.52Pour le comité laïc de coordination, la machine à voter, si elle est maintenue, ne soit utilisée exclusicement que comme imprimante pour ce qui concerne les élections législatives nationales et provinciales. "Le CLC considère que l'élection présidentielle, en raison de sa sensibilité extrême, mérite d'être organisée à la base de bulletins en papier qui peuvent être imprimés localement au cours de ces semaines de campagne", a-t-il souligné. Par ailleurs, le CLC annonce qu'il organisara, avec ses partenaires, particulièrement des mouvements citoyens, un réseau autonome d'observation électorale citoyenne, afin de détecter tout manquement des parties prenantes à l'éthique électorale.

Michael BAKEMBA

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate