img

Politique

Écologue de profession, Christel Bulembi est un homme ambitieux et « déterminé ». Quand il voit le jour dans la province du  Kongo-central, le jeune homme n’aura qu’une semaine de « repos » avant de rejoindre la ville de Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo. Kinshasa c’est le lieu de son enfance.  A 32 ans, l’homme n’a rien oublié de son enfance.  Pour sa scolarité, « Christel » comme l’affectionnent ses proches prend son inscription à l’école primaire en 1995 avant d’obtenir son certificat 6 ans plus tard.

Après ses études primaires, Christel Bulembi  s'inscrit au collège Ndinga-Mbote où il décroche son  diplôme d'État​ en  Mathématique-Physique en 2006. Quand il prend son inscription à l’Université Protestante au Congo, l’homme décide d’embrasser les Sciences Économiques et Administration des Affaires. Après son sacre à l’UPC, il poursuit ses études en Écologie et Analyse Environnementale de l'Institut des Sciences Biologiques au département d'écologie de l'Université fédérale de Goias du Brésil.

Après ses études,  l'homme commence sa carrière professionnelle, d’abord à l’étranger en suite dans son propres pays où  il a travaillé dans plusieurs structures de la place.

«  Soucieux de promouvoir le développement de sa commune », Bulembi œuvre souvent dans le secteur social en faveur de sa communauté. Parmi ses priorités ; l'agriculture, le sport et la culture.

Pour lui l’objet est de devenir le porte-parole de sa commune confrontée à d’énormes défis tels que « l'enclavement, les érosions, le manque d'électricité et de l'eau potable ».

Candidat aux élections provinciales dans son fief de Lukunga, Christel Bulembi veut « apporter l'auto- estime » à sa base.

Sa politique, promouvoir l'exploitation ​des terres pour l'agriculture. Il veut pour ce faire, s’appuyer sur les concours de génies en herbe pour la culture des jeunes de la contrée.

« Voter lelo et tala lobi », un slogan de campagne que le jeune leader veut porter sur la place publique lors de la campagne électorale prochaine.

Christel Bulembi veut y croire fermement, son élection à l'Assemblée provinciale kinoise n'est qu'une question de temps. Déjà, l'homme semble bien s’affirme sur terrain avec des actions sociales à impact visible. Une manière sans doute de préparer un terrain visiblement acquis à sa cause.

Landyl KALENGA

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate