RDC: Édouard Muangachuchu, saint aux mains de sang ?

Édouard Mwangachouchou ©Droits Tiers


L'amour de la patrie aux bénéfices externes, le député national élu de Masisi dans la province du Nord-Kivu est au coeur d'un scandale dans une affaire supposée d'un crime d'État qui lui oppose au ministère public depuis plusieurs mois à Kinshasa, la capitale. 

C'est l'epopée d'une histoire d'amour " aime moi, je t'aime ", Édouard Mwangachuchu a prouvé tout au long du procès son innocence et amour attaché au Congo le pays qu'il sert depuis plusieurs années et qu'il souhaiterais servir davantage.

Un saint aux mains de sang ? 

Un saint oui, car la culpabilité n'est pas encore établie, aux mains de sang n'est qu'une évidence mais, cet élu du peuple est le plus sécurisé d'autant qu'il veille seul à sa sécurité d'où le grand débat sur l'autorisation de port d'arme soulevé dans l'audience du 30 mai à la prison militaire de Ndolo. 

Dans sa concession de Bisunzu dans la province du Nord-Kivu, se trouve plusieurs effets militaires tel que prouvé dans l'audience du 11 avril avec une incertitude car, Mwangachuchu est notamment poursuivi pour participation à un mouvement insurrectionnel, détention illégale d'armes et munitions de guerre, incitation des militaires à commettre des actes contraire à leur devoir. 

Le PDG de la société SMB a usé de tous ses moyens et influences d'avoir le contrôle d'une partie des éléments en uniforme et ce, sur la sélection de son vœu. 

Après le brassage, mixage des forces rebelles du M23, le député national tire sa part de gâteau en sollicitant 43 des éléments nouvellement intégrés au sein des FARDC, [ pour la sécurité de l'une de ses sociétés minières ], le nombre s'est miraculeusement augmenté de 43 à 73 puis 85 tous, éléments tutsi rwandais M23 ( cfr audience du 11 avril ) d'autant que l'opinion n'ignore le niveau d'exactions de ces forces rebelles. 

Dans un rapport du 11 avril, les services de sécurité [ ANR et CNS ] ont trouvé plus de 42 minutions de guerre et armes lourdes, matraques électriques et tant d'autres éléments dangereux pour la vie humaine dont la responsabilité de ces biens est à la charge des éléments M23 commis à sa garde, un sacrilège ! 

Tout ce que les sociétés de Mwangachuchu produit est transféré au Rwanda voisin et détient plusieurs propriétés au nom de cet état sur le sol congolais, selon les enquêtes des services de sécurité d'où la question du juge de l'instruction : " vous avez un corps au Congo et une âme au Rwanda ?" Cité comme étant actionnaire de plusieurs entreprises rwandaises, l'homme aux multiples casquettes lui-même possède plus de trois passeports diplomatiques rwandais, est visiblement au travail du pays de Paul Kagame. 

" Moi je suis un honorable intègre. Je suis congolais et je le demeure [...] " dit-il, En attendant le procès de ce 02 juin et il sera l'un des plus décisifs pour la mise en lumière de cette affaire. Attendons voir !

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • Haut-Katanga : la journée internationale de la biologie médicale célébrée à Lubumbashi
  • RDC : la présidence dévoile les profils des prochains ministres avant la sortie du gouvernement
  • RDC : depuis Washington, William Ruto annonce ''le dialogue entre Kinshasa et le M23''


  • Reaction

    Like 0 Love 0 Haha 0 Wow 0 Sad 0 Angry 0
    For giving reaction please   Login Now

    leave a reply

    For post a comment you need to login your account. Login Now

    Comments