loader
img

Actualités

Santé

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) convoque une réunion « urgente » ce mercredi 17 juillet 2019 à Genève (Suisse). Cette réunion intervient après l'enregistrement d'un cas d'Ebola dimanche dernier dans la ville de Goma au Nord-Kivu. Ce dernier a été transféré à Butembo où il est décédé.

Plusieurs experts et représentants du gouvernement congolais et des pays voisins de la RDC sont attendus à Genève pour prendre part à cette réunion qui va également se tenir par vidéo-conférence.
 
« A l’issue de cette réunion, le Comité fera des recommandations à Dr Tedros qui prendra la décision finale sur la déclaration ou pas de l’épidémie d’Ebola en une urgence mondiale », a précisé le porte-parole de l’OMS Fadela Chaib qui a aussi souligné que "tous les éléments qui arrivent sur la scène de la lutte contre Ebola sont importants y compris le premier cas à Goma".
 
Cette réunion vient compléter celle qui se tenue lundi à Genève entre l’OMS et OCHA, toujours sur la situation d'Ebola en RDC. Le ministre de la santé, le Dr. Oly Ilunga, qui a pu participer à cette réunion, avait affirmé que tout était mis en place pour riposter contre d’éventuels cas de l’épidémie à Goma. « Depuis le début de cette épidémie, nous nous sommes préparés avec l’OMS à l'éventualité de cas positifs à Goma.
 
La situation est donc sous contrôle et est en en cours de gestion, comme nous l’avons fait il y a quelques semaines avec le cas positif signalé en Ouganda », a t-il déclaré tout en rappelant que Goma n’est pas la première capitale provinciale où l'on enregistre un cas positif : « cela a été le cas à Bunia il y a quelques semaines et à Mbandaka lors de la neuvième épidémie ».
 
Suite au nouveau diagnostiqué à Goma, les responsables de la riposte contre Ebola pour l’OMS au Nord-Kivu et en Ituri indiquent qu'il y a de risque de propagation du virus dans les provinces voisines, voir même les pays voisins.

Olivier Kalume

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate