loader
img

Actualités

Santé

Société

Il ne s’était pas prononcé dans l’affaire dite de viol collectif d’une fille de 13 ans par un groupe leur camarade de classe à Kinshasa. Le gynécologue congolais Denis Mukegwe est monté aussi au créneau ce vendredi 21 juin 2019 pour condamner cet acte dans une courte déclaration relayé sur le site de la fondation Panzi, le médecin directeur général de l’hôpital de Panzi à Bukavu s’insurge contre cet acte et appelle la population à se mobiliser contre les violences sexuelles sous toutes ses formes

« C’est avec vive indignation que j’ai appris l’histoire irrécusable du viol commis sur une petite fille de 13 ans par ses camarades de classe du collège Révérend KIM à Kinshasa en date du 17 mai 2019.Ce crime odieux illustre les dérives de la permissivité et de l’impunité qui gangrènent notre société».

Par ailleurs le prix Nobel de la paix dit compatir avec la victime de cet acte odieux et félicite tout de même les congolais qui se sont mobilisés pour dénoncer ce qu’il qualifie de barbarie.


« J’exprime ma compassion à la victime, à la famille et réitère mon appel pour la lutte contre les violences sexuelles sous toutes leurs formes en République Démocratique du Congo. Il faut briser cette spirale de violences et protéger la dignité de chaque congolaise et congolais. Nous félicitons les compatriotes qui se sont mobilisés contre cet acte de barbarie.»

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate