img

Actualités

Politique

Sécurité

Après la mort du chef des renseignements de l'armée Congolaise, des réactions ne cessent de tomber ,la plus part ,sont des acteurs politiques. Si les uns évoquent un suicide, les autres par contre constatent qu'ils s'agit tout simplement d'un assassinat commandité

Pour Noël Tshiani Mwadiamvita ,cette mort est suspecte. L'ancien candidat à la présidentielle estime que le général Delphin Kahimbi a été éliminé pour empêcher la divulgation des secrets.

« Général Delphin Kahimbi est mort avec tous les secrets de la guerre sans fin et des massacres des innocents à l’Est de la RDC. Il faut une enquête indépendance de cette mort suspecte dont on pourrait soupçonner une élimination physique pour empêcher la divulgation des secrets », a commenté l'ex directeur de la banque mondiale,qui appelle à une enquête indépendante. cette position soutenue par le très populaire activiste de droit de l'homme Georges Kapiamba, le président de l'association congolaise pour l'accès à la justice regrette le décès tragique de ce haut gradé de l'armée ,sa mort constitue un coup dur pour plusieurs victimes de violations graves des droits de l’homme qui espéraient le voir en expliquer les motifs devant les juges.

Ida Sawyer ,la responsable Afrique de Human Right Watch, la mort du général Kahimbi est une occasion manquée pour les victimes des familles qui attendent justice.
Cependant d'autres commentent autrement cette actualité .Michel Koyakpa journaliste présentateur de débats politiques à la chaîne CCTV de l'opposant. Jean-Pierre Bemba affirme lui que la mort de l'ex général major Kahimbi est imputable à la défaillance des services de sécurité.

« Comment un officier mis sous surveillance, peut trouver la mort aussi facilement! Complicité, complot contre la République»,s'interroge-t-il

Dans l'entourage du président Kabila,

«La disparition brutale du Général Kahimbi met à mal l’équilibre fragile de nos institutions tant elle survient dans une situation trouble et de façon mystérieuse. » a commenté l'ex ministre de la santé le Dr Félix Kabange Numbi.

Au cash ,Kudura Kasongo estime que
«Sans autopsie, personne ne fera foi à la version farfelue de sa mort. Homme de services, des opérations clandestines, traqué presque, au fait de renseignements pointus, en sait trop. Qui peut l' avoir tué ? Pourquoi ? Suicide ? Pourquoi ? » autant des questions pour l'ancien porte parole de Joseph Kabila actuellement directeur de cabinet du ministre de communication jolino Makelele. Et la députée MLC Ève Bazaiba de s'exclamer ,un drôle de mort. pour Barthélémy Tshibangu , l’auditorat a envoyé des éléments pour l’arrêter,sa garde s’est opposé ; quelqu’un est venu de la part de JK pour le voir. Delphin a autorisé son entrée C’est après son départ qu’on l’a trouvé mort commente cette internaute sur son twitter.

Pour rappel, le Général Delphin Kahimbi faisait partie des personnalités de l'ancien régime du président Joseph Kabila sanctionnées par les USA et l’union européenne, alors que suspendu un jour avant sa mort les USA et plusieurs organisations de défenses de droits humains ont salué cette décision qui pourrait faire éclater les vérités.

Patrick Félix Abely

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate