img

Top News

Trending

Politique

Jean-Marc Kabund/ Photo de tiers

L'ancien vice-président de l'Assemblée nationale, le député national Jean-Marc Kabund-A-Kabund, ne répondra pas à la deuxième invitation lui lancée par le président de la chambre basse du parlement, Christophe Mboso au sujet du réquisitoire du Procureur général du parquet près la Cour de cassation demandant l'autorisation des poursuites et la levée de ses immunités parlementaires.

Dans une lettre de ce dimanche 07 août, l'ancien numéro deux de l'Assemblée nationale fait observer au numéro un du bureau de la représentation du peuple qu'il ne saurait l'accompagner dans une forfaiture qui s'apparente à une messe noire déjà dite consistant selon lui, à lui museler et à violer de manière spectaculaire ses droits en tant qu'élu du peuple.

 Ci-dessous, l'intégralité de sa correspondance :

Powered by Froala Editor

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate