img

Actualités

L’Eglise du Christ au Congo tire sa sonnette d’alarme à propos du nombre des victimes tuées dans les différents conflits de guerres, surtout à l’Est de la République Démocratique du Congo.
Le Chef de l’ECC s’est exprimé ce samedi 4 janvier à l’occasion de la commémoration du 61e anniversaire des martyrs de l’indépendance.

Pour le pasteur Bokundoa, il faut que cette date soit aussi considérée par l’Etat congolais comme celle du « génocide congolais »

"Avec plus de 6.000.000 de morts, nous devons tous revendiquer la perte scandaleuse de nos compatriotes. Il ne faudrait plus tergiverser à qualifier de Génocide congolais, les massacres barbares perpétrés à ciel ouvert contre nos populations de l’Est", a-t-il déclaré avant d'annoncer que son église va, désormais, organiser une journée de prière le 04 janvier de chaque année. Ce, en mémoire des congolais massacrés.

"Nous y observerons régulièrement une journée de prière pour la dignité humaine et la paix durable en RDC", a-t-il renchéri.

Par ailleurs, le révérend André Bokundoa dénonce aussi le plan de balkanisation orchestré à partir de l’Est du pays.

"Avec 6 millions de morts, le but est de créer la terreur et les troubles dans la mémoire collective pour pousser les populations à se délocaliser de la partie Est et faciliter le plan".

Patrick Félix Abely.

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate