img

Actualités

Devant la presse nationale ce samedi à Lubumbashi, le président national de l'UNAFEC Antoine Kyungu Wa Kumwanza a dénoncé un complot ourdi par deux chambres du Parlement pour piéger le chef de l'État. Il a fait allusion au déroulement du vote dans les deux chambres du Parlement sur la proposition de loi portant autorisation de la prorogation de l’État d’urgence proclamé par le Président de la République, pour éviter la propagation de la pandémie de Covid-19.

Pour cet allié de Félix Tshisekedi dans le Grand-Katanga, l’adoption du calendrier avec beaucoup de matières en cette période où le pays se trouve dans l’État d’urgence, prouve à suffisance que les députés du Front Commun pour le Congo (FCC), ont un agenda caché contre le Président de la République.

“Le Parlement doit arrêter de se comporter comme Ne Mwana Nsemi. Tous ces points qui sont dans ce calendrier apporteront quoi comme solution à cette maladie qui frappe le pays ? Tout ça, c’est pour renforcer leur refus infondé aux initiatives du président de la République”, a déclaré Gabriel Kyungu.

Le président national de l'Union des Fédéralistes du Congo a affirmé que le FCC monte tous les stratagèmes pour récupérer la présidence de la République. Avec l'opération "mains propres" où des mandataires sont jetés en prison, des caciques de l'ancienne mouvance présidentielle craignent et cherchent par tous les moyens à affaiblir le chef de l'État, a martelé Antoine Gabriel Kyungu Wa Kumwanza.

Le jeudi dernier, en marge du vote de la prorogation de l'État d'urgence sanitaire, la présidente de l'Assemblée nationale avait appelé à éviter de voir la théorie du complot partout.

"La démocratie Congolaise doit respirer dans toute sa normalité. En outre, il nous semble vital de taire nos égos, de dépasser nos querelles du microcosme politique, d’éviter de voir des conflits et des complots partout..", avait déclaré Jeannine Mabunda, speaker de la chambre basse du Parlement.

Le jeudi dernier, les deux chambres du Parlement ont voté le projet de loi portant prorogation de l'État d'urgence sanitaire, sur demande du chef de l'État.

Chris Lumbu

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate