img

Actualités

Le Président national du Mouvement Lumumbiste Progressiste (MLP), Franck Diongo sera-t-il acquitté ou pas par la cour de cassation ce mercredi 05 septembre, date du verdict ?

 Au MLP, le souhait est qu'il soit libéré. Le secrétaire général du parti, Me Nico Mayengele qui espère l'acquittement certain de leur leader Franck Diongo, appelle la cour de cassation à être au-dessus des intérêts partisans. « Nous croyons en la libération de notre Président, l'honorable Franck Diongo ce mercredi 05 septembre 2018 conformément à la loi organique de la cour de cassation », a déclaré à election-net.com, Me Nico Mayengele. Donc on invente rien, poursuit-il, la procédure étant écrite, « nous avons versé des pièces qui innocentent Franck Diongo notamment les rapports médicaux de l'hopital Camp Tshatshi qui avaient attesté noir sur blanc que les agents de la garde républicaine n'étaient pas victimes de tortures ainsi que le jugement devant le tribunal de grande instance Gombe qui vient contredire l'arrêt de la cour suprême de justice.»

 Pour rappel, il s'agit d'un procès en révision de la condamnation du Président national du MLP qui a été prononcé par la cour suprême de justice. L'opposant Franck Diongo a été condamné à 5 ans d'emprisonnement pour arrestation arbitraire, détention illégale suivi de tortures des trois gardes républicaines comme auteur intellectuel. Les 15 membres du MLP, considérés comme les auteurs matériels qui selon le ministère public auraient exécuté l'ordre de Franck Diongo n'ont jamais été condamnés pour les faits pour lesquels le député national Franck Diongo a été condamné à 5 ans de prison.

 

Michael Bakemba

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate