loader
img

Actualités

 
Certains candidats à la présidentielle du 23 décembre et quelques leaders de l’opposition se sont réunis ce mercredi 14 novembre 2018 à Kinshasa pour évoquer l’unité de l’opposition à quelques jours du début de la campagne électorale.
Théodore Ngoy, Tryphon Kin-Kiey Mulumba, Sylvain Maurice Masheke, Jean Mabaya Gizi et les représentants des quelques candidats de l'opposition  ont premièrement signé une requête demandant la radiation par la CENI de la candidature d’Emmanuel Ramazani Shadary.
« L’opposition est unie après la cacophonie créée par deux leaders qui étaient à Genève et qui se sont retirés de l’accord qu’ils ont signé avec un acte d’engagement. Nous avons voulu dire que l’opposition est rassemblée et elle est une. Nous allons participer aux élections, sans machine à voter », a déclaré Théodore Ngoy .
Pour eux Jusques-là, Fayulu n’est que le candidat de Lamuka.
« Nous avons dit que le candidat qui a été désigné à Genève est le candidat du groupe qui l’a désigné pour le moment. Pour qu’il soit candidat de l’opposition, il faut une rencontre. Le premier pas a été fait aujourd’hui. C’est la synergie. Et dans les jours qui viennent nous allons nous rencontrer pour voir ce qui sera fait », a t-il ajouté.
Pour lui, le départ de Félix Tshisekedi et celui de Vital Kamerhe de la coalition Lamuka ne fragilisent pas autant l’opposition.
« Qu'il y ait quelques personnes qui démontrent qu'ils ne sont pas capables d'exercer les fonctions d'État, celà ne remet pas en cause les autres opposants qui vont ensemble travailler pour gagner ces élections. Le peuple congolais va voter pour un candidat de l’opposition et toute l’opposition soutiendra ce candidat»,  a-t-il affirmé.
LYDIE BIBOMBA

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate