img

Actualités

Le Président national du parti Congo na Biso, le professeur d'économie, Freddy Matungulu a déposé ce mardi 07 août, sa candidature à la prochaine présidentielle en RDC. Opposant au régime de Joseph Kabila, l'homme se définit comme étant le candidat de la rupture.

 "Je dis à certains d'entre vous que ma candidature était une candidature de civisme, un acte de civisme. Je réponds à l'appel de la nation qui est en difficultés et qui a besoin d'hommes capables pour s'occuper des problèmes qui sont les nôtres. Et, je crois que j'ai un projet de société, j'ai une vision, je fais preuve d'une intégrité en la gestion des choses publiques et j'ai en la matière également une expérience avérée. Voilà pourquoi je me met à la disposition de la nation aujourd'hui", a déclaré Freddy Matungulu

Le Président national de Congo na Biso, se dit garder sa première pensée pour l'ensemble de la population congolaise qui souffre beaucoup depuis très longtemps. Freddy Matungulu demande à cette population de s'approprier véritablement ce processus électoral, de façon telle que, à son aboutissement on crée un nouveau contexte. Un contexte du progrès dans lequel, d'après lui, les parents peuvent s'occuper d'eux-mêmes et de leurs familles. Le candidat à l'élection présidentielle pour le compte de la Synergie Electorale Notre Congo (SYENCO), soutient de même l'idée d'une candidature unique de l'opposition à la magistrature suprême. "Nous sommes encore en pourparlers pour cette question avec les autres amis de l'opposition. En tout cas, c'est important que le plus rapidement possible les discussions que nous avons commencé sur la mise en place de la candidature unique de l'opposition aboutissent rapidement", a-t-il indiqué. S'agissait de l'utilisation de la machine à voter, Freddy Matungulu, affirme que cet outil reste un problème sérieux pour les élections transparentes, crédibles et apaisées.

 

Michael Bakemba

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate