img

Sécurité

Politique

Ph d'illustration

Une position des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), tôt le matin de ce mardi 24 mai 2022, dans la commune rurale de Kibumba dans le groupement de Buhumba, en territoire de Nyiragongo au Nord-Kivu.

Le lieutenant colonel, Guillaume Njike Kaiko, porte-parole de l'opération Sukola 2, confirme l'information et souligne que c'était aux environs de 3 heures que des hommes armés qui ne sont pas encore identifiés, ont attaqué l'une des positions FARDC dans cette partie du Nord-Kivu.

''[...] il y a des ennemis qui ont attaqué l'une de nos positions à Kibumba, et l'armée loyaliste a déjoué cette attaque. C'était déjà vers 3 heures du matin, et à l'heure où nous vous parlons, les Forces armées de la République démocratique du Congo contrôlent la zone. Le calme est revenu. Nous profitons de l'occasion pour appeler la population de garder son calme parce que son armée contrôle déjà la situation'', a-t-il déclaré.

Il a, par ailleurs, souligné qu'il est encore trop tôt de confirmer l'identité exacte de l'ennemi, tout en indiquant que les services de sécurité y travaillent d'ores-et-déjà pour avoir toute la lumière.

''Nos services sont en train d'y travailler, nous osons croire que dans les heures qui suivent, nous saurons vous donner l'identité complète des assaillants de cette nuit'', précise-t-il.

Certaines sources recoupées par election-net.com indiquent que ce sont les rebelles du M23 qui seraient auteurs de cette énième attaque d'une position des FARDC en territoire de Nyiragongo. Secoués en territoire de Rutshuru, ces assaillants chercheraient comment occuper Buhumba. Et ce, après avoir perdu plusieurs positions dans le territoire voisin.

Rappelons que Kibumba, est située à plus au-moins 20 kilomètres au nord de la ville de Goma, en groupement de Buhumba, dans le territoire de Nyiragongo.

Powered by Froala Editor

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate