Nord-Kivu : plus de 133 000 déplacés privés d’eau potable

Illustration


« Plus de 133 000 personnes ayant fui les combats au Nord-Kivu, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), vivent dans des conditions inimaginables, sans toilettes ni eau », alerte Oxfam dans un communiqué diffusé jeudi 22 février 2024 et relayé par radio Okapi.

L’ONG rapporte que ces personnes déplacées sont obligées de payer 0,40 dollar pour utiliser les toilettes ou les douches des communautés d’accueil, une somme qui est au-delà de leurs moyens puisqu’elles ont tout perdu dans leur fuite.

Les femmes doivent parcourir jusqu’à 25 km pour aller chercher de l’eau, s’exposant ainsi à la violence des groupes armés.

Cette radio Onusienne signale par ailleurs des cas de diarrhée, dus au manque d’eau potable et d’hygiène, et des décès.

À ce sujet, Justine Gomis Tossou, directrice pays d’Oxfam en RDC, a déclaré :

« Les besoins dépassent largement les ressources disponibles : les sites sont surpeuplés, les gens dorment en plein air ou s’entassent dans des hangars, des hôpitaux ou des écoles, ce qui les rend inutilisables. D’autres ont construit leurs propres camps de fortune sans eau, sans nourriture ni assistance, avec un risque élevé d’épidémie et d’insécurité alimentaire. Les femmes sont très vulnérables et exposées à l’exploitation et aux abus sexuels. »

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • Nord-Kivu : ce message rassurant d'un envoyé de Tshisekedi aux déplacés de guerre
  • Guerre du M23 : Washington insiste sur "une solution négociée"
  • Nord-Kivu : menacés par le M23, les garde-parc de l’ICCN quittent leur poste de Rwindi

  • Post Tags


    Reaction

    Like 0 Love 0 Haha 0 Wow 0 Sad 0 Angry 0
    For giving reaction please   Login Now

    leave a reply

    For post a comment you need to login your account. Login Now

    Comments