Nord-Kivu/M23 : Museveni Sendugu, un nouveau caillou dans la chaussure des rebelles

Illustration


Le nommé Sendugu Museveni ex-haut cadre de la rébellion du mouvement du 23 mars (M23) a créé un mouvement politico militaire dénommé  PARECO FORCE DE DE FRAPPE. Et ce, pour combattre les terroristes du M23 et ses alliés.

Sendugu Museveni a, en présence cadres de son mouvement, précisé lors d'une déclaration politique lue à Chugi en territoire de Masisi, qu'il est résolument déterminé pour participer à la protection de l'intégrité de la République Démocratique du Congo.

Par ailleurs, l'ancien Haut cadre du M23 signataire des accords de Nairobi, a souligné que son mouvement d'autodéfense ne pourra pas supporter la présence des étrangers en République Démocratique du Congo sous couvert du M23 qui violent l'intégrité du pays.

Parlant de ses alliés, Sendugu dit avoir seulement le soutien de la population qui est déjà fatiguée de ''l'insécurité causée par les rebelles du M23 soutenus par Kigali et Kampala''

''toute la population congolaise est derrière ce mouvement ayant comme priorité des priorités est de bouter l'ennemi hors d'état de nuire afin de rétablir la paix à l'Est de la RDC'', a-t-il déclaré.

Très déterminé, il a démystifié les terroristes du M23 affirmant que sa présence au front leur fera peur. Et ce, par ce qu'il dit ''maîtriser leurs tactiques militaires et politiques''.

Il sied de noter que plusieurs groupes d'auto-défense se sont montrés disposés pour combattre les terroristes du M23 soutenus par le Rwanda. En territoires de Rutshuru, comme à Masisi, ces groupes d'auto-défense sont également au front en train de combattre les terroristes du M23.

Prince BAGHENI

Powered by Froala Editor


Post Tags


leave a reply

Comments