img

Actualités

Politique

Société

Apres s’être rendu à la prison centrale de Beni/Kangbayi, ce jeudi 20 février 2020, le député Jean-Paul Paluku Ngahangondi appelle le gouverneur de la province à tourner son regard sur cette maison carcérale où les conditions de détention sont ‘devenues alarmantes à cause d’un manque de bonne volonté.

Cet élu de Beni territoire, fustige le fait que l’Etat joue seulement le rôle d’emprisonner ses citoyens sans être en mesure de les nourrir.

«Je viens de cette maison carcérale, nos frères qui y sont détenus vivent dans des conditions inquiétantes. Ils méritent un bon traitement, quoiqu'ils soient détenus, sur le plan sanitaire et alimentaire, ils ne sont pas secourus, tout est catastrophique, j’ai comme impression que cette maison construite pour corriger ceux-là qui ont commis des infractions a été transformée à un mouroir. Et comme les prisons sont dans les compétences du pouvoir provincial, j’appelle le gouverneur et son gouvernement à venir répondre à tous les besoins de ces détenus », a-t-il demandé, avant d’interpeler les défenseurs des droits humains à ne pas fermer dénoncer une telle violation des droits de l’homme.

« La prison devrait rester dans sa conception originelle, un lieu où les gens sont corrigés par rapport à leurs infractions et non un mouroir où les gens perdent tout l’espoir de voir les minutes suivantes. Tous ces prisonniers méritent mieux, ceux-là qui se disent être défenseurs de droit de l’homme ne doivent pas rester calme, s’ils ne veulent pas parler maintenant, ils parleront quand ? », s’est-il interrogé.

Il faut noter que cette maison carcérale regorge pour le moment 1370 détenus, pourtant érigée pour 250. Son désengorgement s’avère nécessaire et cela ferait que les conditions carcérales jugées alarmantes par plus d’un observateur soient améliorées tant soit peu.

Prince Bagheni

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate