img

Actualités

Société

Le chef de la localité Bukongo alerte sur une nouvelle  forme de tracasserie qui s'instaure en chefferie de watalinga dans le territoire de Beni. Jeannot Nivebo3 indique que certains militaires incontrôlés exigent 40% de produits champêtres  aux agriculteurs recoltant les cacao dans cette entité. 

" Quand les agriculteurs partent récolter les produits de champs surtout les cacao , certains militaires imposent une taxe sans quittance,chacun est contré de donner au moins 40% de sa recolte . Pour les acheteurs de cacao, une somme d'argent est parfois perçue. Nous manquons où va ces cacao même cet argent ", a t il indiqué.

Face à cette situation, cette autorité administrative appelle à l'implication de la hiérarchie  compétente.

" Nous demandons au chef du régiment militaire basé à Kamango  et à toutes les autorités de prendre les initiatives pour réarmer la morale des militaires basés ici. Qu'on les  rappelle leur mission régalienne", a t il souhaité.

Dieubon Mughenze depuis Beni

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate