img

Trending

Sécurité

Actualités

Le lieutenant-colonel Guillaume Njike, porte-parole de Sokola 2


Des affrontements s’intensifient depuis deux jours entre les Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), appuyées par la MONUSCO et la rébellion du M23 dans le groupement de Jomba, dans le territoire de Rutshuru au Nord-Kivu.


Selon la Radio Okapi, après de violents combats de dimanche 22 mai, des détonations d’armes lourdes et légères ont été entendus tôt le matin de ce lundi 23 mai, sur les collines surplombant Bunagana, vers la localité de Ruginga, au Sud-est de Bunagana, à la frontière entre la RDC et l’Ouganda.

La même source indique que les forces de la MONUSCO interviennent aux côtés des FARDC pour repousser une tentative d’avancée des rebelles M23 vers d’autres localités des groupements voisins de Bweza et Kisigari. 

Le lieutenant-colonel Guillaume Njike, porte-parole de Sokola 2, a indiqué de son côté que l’armée a pris un ascendant sur l’ennemi.

Tout en précisant que la situation reste sous contrôle des FARDC sur l’axe Rutshuru-Bunagana. 

Aucune précision, cependant, sur la situation des collines de Tchanzu et Runyoni qui étaient jusque-là occupées par les rebelles du M23. 

Toutefois, certaines sources dans la région renseignent que les rebelles se concentreraient actuellement entre Kanyanja et Ruginga, à 7 kms au Sud-est de Bunagana. 

Rappelons qu'un rapport du Bureau de coordination des Affaires humanitaires (OCHA) publié ce lundi, précise que ces nouveaux affrontements ont poussé plusieurs personnes à se déplacer à nouveau des groupements de Jomba et Bweza vers Rutsiro et Ntamugenga, y compris quelques nouveaux retournés.

Powered by Froala Editor

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate