img

Actualités

Politique

"Je suis peiné d'entendre le doyen Thambwe Mwamba, que je respecte beaucoup, de n'est pas avoir des égards vis-à-vis du chef de l'Etat. C'est politiquement incorrect", déplore le premier Vice-président de l'Assemblée Nationale congolaise au micro de nos confrères de la radio Top Congo.

Le Président intérimaire de l'UDPS, la formation politique du chef de l'État congolais, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo prévient déjà qu'il ne se rendra pas à la séance parlementaire malgré ses charges pour ne pas cautionner la démarche.

"Non seulement que je ne serai pas à ce congrès, mais je ne pense pas que ça sera convoqué", prévient-il.

Considéré par ses détracteurs comme étant un vent-en-guerre, le numéro un du parti présidentiel est par contre perçu par d'autres comme étant l'incarcération du conservatisme de la ligne dure de la formation politique plutôt sceptique à l'alliance avec le FCC, Front Commun pour le Congo de l'ancien Président Joseph Kabila Kabange.

"Il est politiquement incorrect de convoquer en ce moment le congrès…il ne faut pas poser des actes qui ont tendance à offenser le chef de l'état", déclare-t-il.

Annoncé par le président du Sénat, Alexis Tambwe Mwamba, la convocation du congrès visant à "légaliser" l'ordonnance présidentielle sur l'état d'urgence sanitaire décrété le 24 mars en vue de lutter contre la propagation de la pandémie du coronavirus dans le pays ne devrait pas coûter "moins de 7 millions USD pour réunir le parlement en congrès", assure Jean Marc Kabund.

José-Junior Owawa

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate