img

Actualités

Santé

Dans le but de participer à l'étouffement de la pandémie du Covid-19 et ce, sur l'appel du Chef de l'Etat Félix Antoine Tshisekedi en République Démocratique du Congo, l'Union des serviteurs de Dieu de la ville de Mwene-Ditu, dans la province de Lomami a organisée la nuit du vendredi 24 au 25 avril un veillé des prières pour implorer la grâce divine afin d'étouffer le Covid-19 au pays .

Pour ne pas violé les gestes barrières édictées par les autorités sanitaires ,ces serviteurs de Dieu ont choisis de faire ces prières à travers une chaine de radio locale où presque toute la ville était connectée pour prier.

Et dans leurs prières, ces hommes de Dieu ont préférés de prime abord soliciter le pardon de Dieu sur la RD Congo car disent-ils "cette pandémie existe peut-être à cause de notre façon d'agir et de ce comportés devant Dieu, et si c'est une punition de la part de Dieu, il nous pardonne et qu'il hôte sa colère sur son peuple" ont-ils déclarés avant de détruire tout les hôtels sataniques et fermé toutes les portes par lesquelles ce virus entre dans le pays.

Prénant la parole, le premier prédicateur l'apôtre Patrick Mpoyi a dans sa prédication tirée dans le livre Luc 7:7 intitulée " dit seulement un mot, que cette pandémie cède la place au Congo " puis a précisé à la population qui était connectée à ces prières que c'est Jésus-Christ qui a le dernier mot et il est derrière ta demande pour accomplir parce vous êtes ses enfants et serviteurs" en prénant l'exemple d'un centenier qui avait son serviteur malade et ce dernier avait dit à Jésus que je ne suis pas digne mais dit seulement un mot et mon serviteur sera guéri.

Par ces paroles, monsieur Mpoyi a demandé au peuple ditois, de villes et villages environnants à l'humilité pareille à celle qu'avait ce centenier, pour que Dieu puisse intervenir dans cette situation mondiale.

Rappelons que parmi les mesures de lutte contre la propagation de la pandémie du Covid-19 en République Démocratique du Congo prises par le Chef de l'Etat, les rassemblements même dans les lieux des cultes sont interdits.

Jean Paul Tshimanga

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate