img

Actualités

Santé

Société

Au moins 18 personnes ont été relâchées ce lundi 27 Avril 2020 de la prison urbaine de Mwene-Ditu dans la province de Lomami.

Il s'agit d'une décision du parquet général près le Tribunal de grande instance de Kabinda, dans le cadre des mesures contre la propagation de la maladie à Coronavirus.

D'après Jules César Mupong , directeur de cette maison carcérale, la mesure qui ne vise que 25 personnes concerne celles qui ont été détenues pour des faits bénins notamment pour vol simple et abus de confiance.

Ce nombre reste insignifiant au regard de la promiscuité dans laquelle vivent les détenus, estime par ailleurs le directeur de ce centre pénitencier.

"Désengorger la prison, j'estime qu'il faut qu'on aille au-delà du nombre arrêté. D'ailleurs je suis allé voir le premier substitut lui suggérer d'aller au-delà parce-que 25 personnes ne représentent rien au regard du nombre des détenus que je gère. On peut même aller jusqu'à 90 détenus ", suggère Jules César Mupong.

Construite avec une capacité d'environ 100 détenus, la prison urbaine de Mwene-Ditu héberge à ces jours plus de 150 pensionnaires.

Jean Paul Tshimanga

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate