img

Politique

Sécurité

Société

L'Union Congolaise des Femmes des Médias, UCOFEM section du Kasaï Oriental a clôturé ces séances sur la sensibilisation et mobilisation des communautés sur la nécessité du respect de droits de l'homme et libertés publiques dans cette province située au centre de la République Démocratique du Congo, RDC.

Cette activité a pris fin ce vendredi 25 octobre 2019 dans la commune de la Muya en salle du Conseil Provincial de la Jeunesse.

Ruth BIATSHINYI, Directrice de l'Ucofem révèle que le souci est de sensibiliser les populations à revendiquer leurs droits par des moyens pacifiques que d'utiliser la violence.

Ce projet financé par le Centre
Carter vise aussi les autorités à différents niveaux à respecter, protéger et réaliser les questions liées au droit de l'homme.

C'est ainsi qu'une série d'activités avait démarrée dans le territoire de Kabeya Kamuanga en passant par Miabi,Tshilengi, Lupatapata, pour se terminer dans les différentes communes de Mbuji-Mayi.

À ceci s'ajoute les libertés publiques, les obligations de l'État en matière de droit de l'homme et libertés publiques.

Il était aussi question d'expliquer à la population comment revendiquer ses droits en cas de violation.

C'est ainsi que l'Ucofem invite tous à dénoncer, par les moyens pacifiques, saisir selon le cas, dans le respect de lois ou encore organiser puis participer à des manifestations publiques non violentes.

Papolin KANIKY

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate