img

Actualités

Politique

Société

Après avoir réprimer de manière violente la dernière marche du mouvement Lutte pour le Changement (LUCHA à Butembo). la police de Butembo tente de se défendre pour expliquer sur ce qui s'était passé dans la deuxième ville du Nord-Kivu.
A en croire, le Colonel Richard Mbambi, commandant ville de la police, la LUCHA exagère parfois par des motifs de leur marche.

" Nos amis de la LUCHA exagère un peu, nous devons marcher parce que il y a un problème à Mangina , nous devons aller déposer un mémo auprès de Mr le maire. Moi, je crois qu'il fallait aller déposer le mémo à Mangina ",a t-il indiqué avant de souligner que la police avait accompagné la dite marche jusqu'à la mairie de Butembo.

Il explique que la goûte qui avait débordé les vases est le comportement immature des militants qui avait même dépassé le caractère non violent du mouvement.

" on fait sortir un chef de bureau qui peut recevoir leur mémo , ils commencent à injurier l'autorité ,c'est dans ces injures qu'on va découvrir qu'ils ont de très mauvaises intentions car ils ont commencé à jeter des jeux de pierre sur le bâtiment", a t il ajouté.

Pour rappel,la marche de la LUCHA avait été réprimée par la police vendredi 13 février dernier. En réaction, le maire de la ville avait promis que la justice devrait interpeller les policiers qui avaient commis cet acte.

Dieubon Mughenze depuis Beni

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate