img

Top News

Politique

Photo d'illustration

À quelques heures du prononcé de l'arrêt par la cour d'appel du Maniema de son arrêt sur les contentieux électoraux à l'élection des gouverneurs et vice-gouverneurs du 06 mai dernier dans la province du Maniema, le palais de justice de Kindu est envahi en ce début de soirée de ce vendredi 20 mai 2022 par les partisans des candidats ayant saisi la cour d'appel et ceux du candidat proclamé élu provisoirement par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

Les gens discutent en petits groupes, estimant les différents scénarios pouvant arriver.Les éléments de la police sont également positionnés en face du palais de justice, surveillant les mouvements de la foule.

Il convient de noter que trois candidats malheureux à l'élection du 06 mai dernier ont saisi la cour en contestation des résultats provisoires publiés la CENI. C'est notamment, les candidats Corneille Bushiri Makola, Bernard Takaishe Ngumbi et Aruna Ndarabu Amurani, ayant tous postulé en indépendants. Ces derniers ont demandé à la cour d'appel l'annulation de cette élection pour irrégularités. Ils ont dans leur défense au cours de l'audience de ce jeudi 19 mai, avancer entre autres comme raisons, la participation au vote d'un non électeur, la sécurisation des élections par les éléments des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) en lieu et place des éléments de la police nationale congolaise, ainsi que la corruption des électeurs.

Pour rappel, la CENI avait proclamé provisoirement élu gouverneur de la province du Maniema à l'issue des élections du 06 mai, le député provincial Radjabu Kindanda Kishabongo Hubert.

Powered by Froala Editor

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate