img

Actualités

L'ambiance était très particulière dimanche 08 Mars 2020 à la permanence de l'UNAFEC dans la commune de la Kenya. Antoine Gabriel Kyungu Wa Kumwanza a président National de l'Unafec a co-animé un meeting avec le vice-président Nationale de la jeunesse de l'Udps autour de l'insécurité qui sévit dans la ville de Lubumbashi.

Le cadre de l'Udps a exhorté le chef de l'État de permuter les officiers de la Police Nationale Congolaise pour juguler l'insécurité qui sévit dans la ville de Lubumbashi et la province du Haut-Katanga a expliqué le vice-président Nationale de la Jeunesse de l'UDPS. Christian Lukusa a également mis en garde contre ceux qui prechent la haine tribale.

De son côté, le président national de l'UNAFEC a expliqué que l'insécurité qui règne en province ne vise qu'à soulever le peuple contre Felix Tshisekedi. Antoine Gabriel Kyungu Wa Kumwanza défend cette thèse par les quartiers tourmentés par les malfrats :

« Kinsevere, Lwano ,Luwowoshi. Ce sont des bases obscures de ceux qui insécurisent la population . Nous ne dormons plus à Lubumbashi, toutes les nuits, et curieusement, ce sont les coins où vivent les populations démunies qu'on visite, et on tue. L'objectif est de soulever la population et l'opposer au chef de l'état (Felix Tshisekedi, Ndlr)», dénonce Kyungu wa Ku Mwanza.

A la suite de son prédécesseur, Antoine Gabriel Kyungu Wa Kumwanza a mis en garde ceux qui politisent et tribalisent la question de l’insécurité à Lubumbashi. Une mise en garde qui fait suite à des vidéos à caractère tribal diffusées la semaine dernière sur les réseaux sociaux.

«La constitution de la RDC est claire. Tout congolais est libre de s'installer partout où il veut sans être inquiété. J'ai dit au gouverneur : tous ces messages vidéo qui circulent sur les réseaux sociaux risquent de vous exposer. Ceux qui suivent peuvent croire que c'est vous qui les instrumentalisez», a-t-il interpelé

La semaine dernière, la ville de Lubumbashi a enregistré plusieurs cas de vols qui se sont parfois soldés par des pertes en vies humaines. Des jeunes se réclamant de l'UDPS et l'UNAFEC étaient descendus dans le rue pour réclamer la fin de l'insécurité et appeler à la démission du gouverneur de province et son ministre de l'intérieur, sécurité et affaires coutumières.

A la suite de ce soulèvement, le gouverneur a multiplié des rencontres avec des leaders d'opinion dont Antoine Gabriel Kyungu Wa Kumwanza , les responsables des mouvements socio-culturels, les députés nationaux et provinciaux .

Chris Lumbu

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate