img

Actualités

Les jours de la Route Kipushi sont désormais comptés du bout des doigts. Cette route d'intérêt provincial est à ce jour menacée par un ravinement à hauteur de la cité Wantashi. Un ravin a déjà erodé l'asphalte et englouti les caniveaux.

Jusque-là, les chauffeurs de dmenent encore sur la petite bretelle de la partie macadamisée de cette route. La chaussée quant à elle s'affaisse davantage. Des peaux de bananes depuis l'entrée de l'entreprise minière SOMIKA jusqu'à son croisement avec la route de contournement.

Tout indique que les miniers et les transporteurs sont les principaux auteurs de cette dégradation de la chaussée. Les eaux aceidifiées et les rejets des minerais de SOMIKA ont eu raison du collecteur dont les culées, buses et travaux de maçonnerie sont déjà détruits. La presence d'une matière blanchâtre ux abords de la Route Lubumbashi-Kipushi renforce cette thèse. Il s'agit d'une matière corrosive.

Les camions points lourds qui sur près d'une année ne passaient que par cet itinéraire ont sérieusement fragilisé la résistance de l'asphalte et rongé totalement cette partie. Sans doute, cette route a été l'unique point de passage pour éviter que les poids lourds appelés"truks" ne détruisent la voirie urbaine à Lubumbashi.

Aujourd'hui aucun programme de réhabilitation n'a été annoncé par les autorités. Toutefois, Miguel KATEMB ministre provincial des infrastructures, Urbanisme et habitat a appelé la population à la patience jusqu'à la fin de la saison de pluie pour lancer les travaux de reconstruction des routes. Mais ici, la saison de pluie risque de laisser un grand trous profond qui coûtera plus à la province sur cette route à péage provincial.

Chris Lumbu

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate