img

Actualités

Société

Les locataires de la prison centrale de la ville de Mwene-Ditu vivent dans des conditions inhumaines suite à l’absence des règles hygiéniques, ces derniers sont exposés à plusieurs maladies.

Selon le Chef de bureau urbain des droits humains qui a livré cette information à la presse locale jeudi 5 mars 2020, celui-ci constate qu'après sa visite officielle effectuée à la prison lundi 2 mars 2020 dernier, les locataires de cette maison carcérale n’ont pas des installations sanitaires et manquent des nourritures et à ceux-là s'ajoute le manque des médicaments de première nécessité au centre de santé pénitentiaire et ce, malgré son rapport fourni à sa hiérarchie.

« Toutes les installations sanitaires sont en état de délabrement très avancé. Donc, les conditions hygiéniques ne sont bien respectées, alors que dans des villes laba à Kinshasa partout ailleurs, il y a les appareils là avec lesquels on vide ces installations là pour respecter surtout les règles hygiéniques. Mais dans la ville de Mwene-Ditu, les matières fécales sont là autant d’années et vous ne pouvez pas y faire même deux munîtes suite à l’odeur qui abonde laba » s’est inquiété monsieur Kabunda Tabala Dikombo dia Mvita avec peur que la police de garde et le personnel de cette prison ne soient pas atteints par le choléra.

En outre, il sollicite que les conditions humaines soient respects et appel les autorités compétente à la bonne prise en charge de ces détenus qui cours les risques.

Rappelons que cette maison de rééducation qui héberge plus de 100 détenus hommes et femmes a bénéficié d’une assistance alimentaire provenant du gouvernement provincial en décembre 2019.

Jean Paul Tshimanga

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate