loader
img

Actualités

Politique

La ville de Kolwezi a manqué de sa quiétude habituelle le lundi 22 juillet 2019. Les habitants du village Mukumbi ont battu le pavé pour réclamer à l’entreprise minière chemaf l’indemnisation de leurs maisons dont ils ont été dépossédés il y a trois ans cette entreprise.


Ils étaient une centaine, hommes et femmes, jeunes et vieux à envahir les artères du centre-ville de la capitale mondiale du cobalt. Cette marche de protestation a eu pour point de chute, le boulevard du 30 Juin où les habitants ont observé un sit-in.

Certains ont carrément décidé de s’asseoir par terre pour exprimer le ras-le- bol en brandissant des papiers portant des mentions contre l’entreprise Chemaf « village Mukumbi incendié par Chemaf, population abandonnée par les autorités » reprennent ces écrits.

Les manifestants accusent les autorités provinciales de complicité avec l’entreprise de l’indien Chiraz. « La faute n’incombe même pas à Chemaf, ce sont nos autorités qui nous ont liquidé en ordonnant de nous déguerpir de la terre de nos ancêtres sans aucun rond, où avez-vous déjà vu pareille chose ; Et quand on les voit ils ne font absolument rien et Chemaf nous dit que les autorités sont dans sa poche» s’écrie un homme en furie
Informé de la situation, le ministre provincial de l’intérieur du Lualaba a volé à la rescousse du commissaire divisionnaire adjoint de la police arrivé un peu plus tôt sur le lieu de pour calmer les manifestants.

Une tâche qui n’a pas été facile en face des femmes assises par terre et décidées d’y demeurer jusqu’à ce que les gestionnaires de cette entreprise acceptent de les indemniser pour leurs maisons rasées en 2016.
Des sources sur place renseignent que cette manifestation est la quatrième au cours de ce mois sans que Chemaf ne bouge même pas un doigt.
A Kolwezi tout comme à Lubumbashi où elle est basée, l’entreprise Chemical for Africa Chemaf est réputée pour le non-respect du code minier, pollution de l’environnement et expropriation en toute impunité.

Chris Lumbu

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate