img

Actualités

Politique

Société

Le député provincial Jacques Mandiongwe, élu de la ville de Kisangani, promet d'initier une action parlementaire contre le Maire de la ville, Jean Louis Alaso, à l'ouverture de la prochaine session parlementaire.

Au sorti de l'audience lui accordée par le Maire de la ville dans son office de travail ce lundi 20 avril 2020, Jacques Mandiongwe juge non satisfaisant les quelques éléments de réponse lui fourni par le Maire de la ville de Kisangani.

" Les éléments de réponse qui viennent d'être mis à ma disposition par le Maire de la ville sont moins satisfaisant. De ce fait, je rentre à l'Assemblée provinciale et au retour de la session prochaine, je vais utiliser un moyen de contrôle parlementaire mis à notre disposition qui sera soit une question orale avec débat soit une question écrite ou une interpellation afin que le qu'il puisse éclairer la représentation provinciale sur le fait grave lui reproché", précise Jacques Mandiongwe.

Le Maire de la ville de Kisangani et le gérant du marcher central de Kisangani sont, depuis peu, pointés du doigt par l'opinion public dans une affaire d'une prétendue vente d'un espace aux commerçants au marcher central de Kisangani et qui se construisent en dure.

Jacques Mandiongwe reproche au Maire de la ville de Kisangani le déclenchement de façon cavalière la vente de l'espace au marché central de Kisangani, la construction en dure par les commerçants dans cet espace mais aussi la fixation d'un montant de 625 dollars américain pour l'octroi de l'espace au marché sans consulter l'autorité budgétaire qui est l'Assemblée provinciale. Mais également, il se plaint du fait que l'argent perçu dans ces espaces ne sont pas traçable.

Pour lui, ni le Maire de la ville, ni le gérant du marché central ne peuvent procéder à la vente d'un espace réservé à l'État et percevoir le fond sans informer et avoir l'autorisation au préalable de l'Assemblée provinciale.

Pompon BEYOKOBANA

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate