img

Actualités

Politique

Améliorer la qualité de l’enseignement est une nécessité pour nous tous. Aucune couche ne peut responsabiliser l’autre sur la baisse du niveau de l’enseignement. C’est pourquoi nous devons tous nous y mettre pour relever ce défi, qui, à la longue, s’il ne trouve pas des solutions va enfoncer notre système éducatif dans le gouffre a déclaré Narcisse MUKEKWA PROVED de la province éducationnelle Tshopo 1, a l’issu de la tenue des travaux de la revue annuelle de performance pour l’année 2019 dans la province éducationnelle Tshopo 1.

Assise tenue du 04 au 08 Août 2019 à Kisangani et a réuni les membres du comité provincial de l’EPSP, le chef de cabinet du ministre provincial de l’EPSP, le conseiller du gouverneur, les membres du comités des sous-provinciaux de l’EPSP, les chefs de service de planification de toutes les 10 sous divisions ainsi que le représentant de la société civile force vive de la Tshopo. Il était question au cours de ces assises, d’évaluer le passé et bien planifié l’avenir en se servant des donnés fiables pour atteindre les objectifs mis en place par la stratégie sectorielle de l’éducation et de la formation 2016-2025. Maitre TOFENDO, directeur de Cabinet du gouverneur de province qui est venu clore ces travaux a, lui aussi affirmé que l’éducation en province de la Tshopo est malade et que tous les indicateurs sont en rouge. Le mal serait de croiser les bras et continuer à subir. En revanche, le bien et de s’arrêter un moment pour réfléchir sur des questions qui touchent la vie de la jeunesse, a-t-il conclu.

Pompon BEYOKOBANA

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate