img

Actualités

Sécurité

Société

Depuis bientôt une semaine, une psychose règne dans la mission catholique Kabuluanda , entité située à plus de 50 km de la cité de Demba à l'ouest de Kananga.

En cause , plusieurs sources locales dénoncent les tracasseries dont fait l'objet la population de la part des éléments de l'armée déployés sur terrain.

"De biens sont exigés à la population généralement du bétail et des produits des champs sans lesquels elle s'expose à des traitements inhumains et dégradants de la part de ces militaires dont l'agenda n'est pas du tout connu" , explique une des sources sous le sceau d'anonymat à Élection-net.com

Informations confirmées par l'administration territoriale qui dit ignorer la mission exacte de ces éléments de l'armée dans cette entité du secteur de Lusonge.

" C'est une situation que nous ne savons pas contrôler du fait que j'ai été personnellement surpris d'apprendre ce qui se passe à Lusonge. Ces éléments de l'armée ne sont même pas passés par mon bureau pour ne serait-ce que le dire le but de leur présence à Demba ; ils doivent provenir de l'auditorat de Kananga et je suis personnellement déçu d'apprendre ce que j'apprends" indique Christophe Sakaji, administrateur du territoire de Demba.

L'armée n'a pas encore réagi à ces allégations jusqu'ici.
Toutefois, les tentatives pour décrocher sa version des faits sont en cours.

Van Frédéric Tshilanda

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate