img

Actualités

Économie

Société

Une vive tension a été observée l'avant midi de ce samedi 22 février, entre les Motards réunis au sein de l'association des Taximans Motos de l'Ituri (ATAMOI) section de Mahagi et leurs homologues de la ville de Paidha dans la République Ougandaise.

Selon nos sources depuis Paidha, plus de dix motos des taximans de Mahagi qui se sont rendus avec les clients au marché central de Paidha ont été arrêtés et confisqués puis les conducteurs molestés en plein centre ville par certains taximans de Paidha en contrepartie de leurs motos retenues à Mahagi par la Police de Circulation Routière lors du contrôle des documents particulièrement le permis de conduire il y a de cela deux semaines.

"Nous avons décidé de ravir la moto des taximans Congolais, car il ne nous aide pas, il y a une forte complicité entre Atamoi et la PCR, ils ont ravis nos motos à Mahagi, il nous tracasse", a indiqué un motard Ougandais.

Saisit du dossier, Bithim Bili Vice Président de l'Atamoi qui s'est rendus surplace en vue de s'imprégner de la vraie cause et proposer la restitution de ces motos n'a pas réussi et jusqu'à présent il est encore de l'autre côté pour la négociation.

En revanche, quelques motards de Mahagi se sont mis à la recherche des motos qui ont traversé vers la RDC, et ont également ravis quelques motos taxi des sujets Ogandais.

Un motard Ougandais qui tentait de risposter en pleine centre ville de Mahagi a été sauver de justesse par le Commissaire Superieur Chrispin Guabili , Commandant de la Police dans le Territoire de Mahagi, entre la main de ces motards qui tentaient de le molesté suite à sa résistance, grâce a deux coups de balle tirée en l'air par sa garde rapprochée.

Il sied de préciser qu'une accalmie s'obseve déjà tout au long de deux frontières, mais aucune moto taxi ne traverse de part et d'autres.

Vagheni Vinywasiki depuis Beni .

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate