img

Actualités

Économie

Politique

Société

Depuis le 15 février 2020, les soins médicaux sont donnés gratuitement à la zone de santé d’Oicha et cela suite au lobbying du député provincial Jean-Paul Paluku Ngahangondi, auprès du Gouvernement provincial.

Jérôme Munyambenze, responsable de cette structure médicale, après avoir remercié ceux-là qui sont intervenus dans les plaidoyers pour rendre effective cette demande, a affirmé tout de même que cette initiative intervient à un moment où les habitants sont devenus de démunis à cause de la situation sécuritaire

« Depuis janvier, lorsqu’il n’y avait pas de gratuité, on ne savait plus convaincre les habitants à venir se faire soigner. Nul n’ignore que nous sommes dans une zone où l’insécurité a rendu tout le monde pauvre, on a du mal à trouver même peu de moyens pour aller se faire soigner. Voilà pourquoi nous nous disons que la population qui est la première bénéficiaire de cette gratuité sera soulagée », a-t-il indiqué à elction-net.com avant de préciser que cette gratuité pourra avoir un impact positif même sur la lutte contre la maladie à virus Ebola dans plus d’une entité.

Pour le député Jean-Paul Paluku Ngahangondi, cette gratuité résulte des plaidoyers menés auprès de l’exécutif provincial, ainsi qu’auprès de partenaires du gouvernement provincial, intervenant dans le secteur de la santé, "ceux-là qui vivent dans une zone où l’insécurité a rendu inaccessible les champs, ne devaient pas payer les frais de soins", rappelle-t-il, avant de préciser que la recherche de la paix doit marcher de pair avec la recherche de réponses aux autres problèmes qui sont aussi fondamentaux.

« La guerre a rendu inaccessibles nos champs, pourtant, ce sont les activités champêtres qui ont toujours donné un peu d’argent à cette population. Aujourd’hui, je félicite les autorités qui ont entendu toutes mes démarches en faveur de ces habitants, ils sont mes électeurs. Voilà pourquoi, je ne pouvais que mener tous ces plaidoyers », a expliqué à election-net.com cet élu de Beni territoire.

Prince Bagheni

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate