img

Actualités

Le Centre d'études pour la promotion de la paix, la démocratie et les droit de l'homme, CEPADHO en sigle trace un bilan de 456, des civils massacrés par les présumés ADF en représailles aux offensives de grande envergure lancées contre ces djihadistes par les Forces Armées de la République Démocratique du Congo, FARDC à BENI, depuis le 30 octobre 2019.

Dans un rapport rendu public ce dimanche 23 février 2020 dont une copie est parvenue à election-net.com cette organisation, précise qu'à part les morts, d'autres personnes ont toujours été portées disparues.

Omar Kavotha, Vice président du conseil d'administration de cette structure souligne qu'il est plus qu'urgent qu'une solidarité internationale face au terrorisme auquel la RDC, République Démocratique du Congo est confrontée soit manifeste.

Selon lui, cette tragédie a occasionné un désastre humanitaire qu''il importe que le monde entier se mobilise avant que le mal n'embrase toute la région''

''Avec ce nouveau massacre, le CEPADHO réalise un chiffre de 456, les civils massacrés par les ADF/ en représailles aux offensives de grande envergure lancées contre eux par les FARDC à BENI, depuis le 30 octobre 2019. Le désastre humanitaire résultant de cette tragédie, il importe que le monde entier se mobilise avant que le mal n'embrase toute la région''', a-t-il demandé dans ce rapport.

Pour rappel, la région de Beni et ses environs font face à une insécurité grandissante, chaque jour qui passe l'on signale des personnes massacrées par les présumés rebelles ADF.

Le cas récent est celui de ce vendredi 21 février 2020 où 4 civils ont été tués à Vemba, en groupement Batangi-Mbau, dans le Secteur de Beni-Mbau, en territoire de Beni.

Déclarés disparus depuis le soir de vendredi dernier après la tentative d'incursion des ADF à NGADI (Quartier périphérique de la Ville de BENI, en direction de l'aéroport), des informations confirmant leur mort ont commencé à fuser le matin de ce dimanche 23 février.

Prince Bagheni

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate