img

Actualités

Économie

Les autorités provinciales du Haut-Uele se disent résolument tournées dans la sensibilisation de la population concernant la nouvelle taxation de droits de péage instauré par l'arrêt ministériel du 4 avril dernier.

Cette option a été levée depuis quelques jours et confirmée ce jeudi, 07 avril par le ministre des finances, Guillaume Lue Makombi après son audition par l'Assemblée provinciale voulant avoir des éclaircissements sur les plaintes des usagers du réseau routier de la province.

Contrairement aux rumeurs et à la spéculation qui ont commencé à gagner du terrain depuis l'instauration de cette taxe sur son irrégularité, le ministre des finances a confirmé et convaincu les élus provinciaux, auteurs de la disposition aujourd'hui coulée en arrêté.

Cette séance de plusieurs heures tenue dans la salle des plénières de l'organe délibérant a permis aux députés d'en avoir une idée claire.

Le Vice-président de l'Assemblée provinciale, Hervé Ndute Tongolo a salué l'apport du ministre Leu Makombi dans ce débat tout en invitant la population à s'acquitter de son devoir civique, celui de payer les impôts, taxes et droits dévolus à la province.

Pendant que le ministre des finances et ses collègues chargés des relations avec l'Assemblée provinciale, Jean Ngelia Abusa et celui de la Solidarité, Étienne Andrito accompagnés du Directeur de Cabinet du Gouverneur Christophe Baseane Nangaa, Pascal Kotaïko s'entretenaient avec les élus, le Directeur Général de la DGRHU, Alexandre Ngamatino conduisait de son côté un groupe de leaders d'opinion pour palper du doigt la réalité sur terrain.

Après cette descente de certification des allégations de certains usagers des différentes routes de la province sur des actes de tracasseries dans certains postes de péage, le responsable du parti ECIDE dans le Haut-Uele, Timothée Kamanga a salué le travail de la régie financière qui travaille effectivement dans la légalité.

Dans son intervention, il a suggéré aux autorités de la Direction Générale des Recettes du Haut-Uele de tout mettre en œuvre pour parachever leur travail d'identification des détenteurs de champs dans les alentours de postes de la ville d'Isiro afin d'éviter la confusion avec les vrais voyageurs avant d'inviter lui aussi la population concernée à payer la taxe.

Pour Isaac Degba d'Envol, les autorités devront plutôt maximiser la sensibilisation de la population pour la permettre d'avoir la vraie information en la matière en vue du payement, sans trop de complications, de ces droits, taxes et impôts.

Même son de cloche du côté de Kokolo Modipima de la société civile qui pense que le Haut-Uele est tout simplement en train de rattraper son retard de développement et que toute la population devra soutenir cet élan sans lâcher le contrôle citoyen dans le travail des gouvernements.

Georges Semende, a quant à lui rappelé le devoir de la société civile d'accompagner les bonnes initiatives avant d'appeler la population à toujours chercher la vraie information.

Le Directeur Général de la régie financière provinciale, Alexandre Ngamatino a rassuré que la Gouvernance participative instaurée par le Gouverneur Christophe Baseane Nangaa depuis son arrivée au pouvoir en avril dernier reste la seule boussole pour son entreprise qui a pris l'engagement de faire intervenir les leaders d'opinion à tout moment dès que nécessaire.

election-net.com/ Celcom/Gouvernorat

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate