img

Actualités

L'armée congolaise affirme avoir déniché trois rebelles sud-soudanains dans le camp de réfugiés de Meri situé dans la cité d'Aba en territoire de Faradje, province du Haut-Uele.

"L’information a été rendue publique ce lundi 24 février 2020 par le porte-parole de l’armée dans le secteur opérationnel Uele comprenant les provinces du Haut et Bas-Uele", renseigne le site orientalinfo.net basé dans la région.

D’après la même source qui cite le capitaine Carlos Kalombo, porte parole des FARDC, Forces Armées de la République Démocratique du Congo dans la zone, "l’arrestation de ces éléments rebelles Sud-Soudanais est intervenue le 20 Février dernier à Aba" grâce à la dénonciation de certains réfugiés du même camp.

"Après leur arrestation, ils ont été vite acheminés à l’État Major du Secteur Opérationnel Uele situé à Dungu pour compétences et ils ont avoué être détenteurs d’une arme, mais qu’ils ont caché dans la forêt" renchérit Carlos Kalombo contacté par la même source.

Il faut rappeler ce camp de réfugiés est l'un des plus importants du Nord-est de la République Démocratique du Congo avec un peu plus de 35.000 pensionnaires qui attendent la normalisation de la situation dans leur pays pour un retour paisible.

Géré par le Haut-commissariat des Nations-Unies aux réfugiés, HCR et la Commission Nationale des Réfugiés, CNR la présence des hommes armés dans le camp de Meri a toujours été au centre des préoccupations entre les autorités congolaises et celles du Sud-Soudan.

Lors de son itinérance administrative en août dernier, le Gouverneur de province Christophe Baseane Nangaa a visité ce camp et promis d'œuvrer pour le désarmement des présumés rebelles dans ce camp après le processus d'identification mené par les services compétents.

Quelques mois plus tard, le Gouverneur de l'État de Yei River du Soudan du Sud a fait le déplacement d'Isiro pour échanger avec les autorités provinciales afin de renforcer la coopération entre les deux provinces pour d'éventuels échanges commerciaux, une fois la sécurité revenue, la frontière étant fermée depuis le déclenchement des hostilités.

Issu de la scission du Soudan, le Soudan du Sud est le plus jeune État du monde. Riche en pétrole notamment, ce pays de plus 11 millions d'habitants est secoué par une guerre civile depuis plusieurs années.

Vendredi dernier, les deux rivaux ont opté pour la formation d'un Gouvernement d'union nationale, prélude au processus de paix.

José-Junior Owawa

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate