loader
img

Actualités

Politique

Après 30 jours de détention dont 8 à l’ANR et 21 à l’auditorat militaire à Kinshasa, vous président de l’ASBL UJK, l’Union des jeunes katangais a regagné la ville de Lubumbashi. Paul Mwenz avait été interpellé au mois de Juin pour une connivence supposée avec le mouvement sécessionniste des Maï- Maï .

Bakata –Katanga qui lutte pour la partition du Katanga, une lutte qui fut un moment donné le cheval de bataille de l’ancien premier ministre Moise Kapend Tchombe.

Dans une interview accordée à Electionnet, le leader du mouvement des jeunes katangais recadre le but de sa lutte et les raisons qui ont conduit à son arrestation.
ENET : Paul MWENZ Bonjour !
Paul Mwenz : Bonjour Monsieur le journaliste !

ENET : Après votre relaxation à Kinshasa vous avez réunis les membres de votre mouvement et vous avez parlé d’un coup monté. Qui vous a piégé ?

PM : Après ma détention à Kinshasa, il fallait dire aux gens que je n’y étais pour rien. C’est un coup monté voilà pourquoi j’ai été blanchi. Nous n’y sommes pour rien. On a un mouvement des jeunes qui n’a rien avoir avec les Bakata Katanga. Les Bakata Katanga n’ont pas commencé avec nous, ça commencé depuis Tchombé. Voilà pourquoi nous voulons également sensibiliser la jeunesse de ne plus se lancer dans de tels mouvements car lorsque l’on mène des luttes armées on court le risque d’être arrêté. Notre lutte est pacifique ;
ENET : Avez-vous une idée de qui peut vous avoir piégé, puisque vous parlé d’un coup monté?
PM : Paul Mwenz est un patriote qui n’a pas peur d’exprimer ses opinions même devant la presse internationale. Nous luttons pour la paix et le développement du Katanga. Voilà pourquoi nous sommes UJK. Les Bakata Katanga réclament tout à fait autre chose, l’indépendance du Katanga. Ça n’a rien avoir avec nous. Ce mouvement avait commencé bien avant ma naissance avec des objectifs qui n’ont rien avoir avec l’UJK. J’ai milité pour qu’il y ait un leader Katangais à l’élection présidentielle. Je l’avais dit à Haute-voix tout comme pour la révision constitutionnelle pour que Joseph Kabila se représente ; c’était connu de tous.
ENET : Il y a tout de même des éléments qui trompent rarement, par exemple l’emblème de votre mouvement. Votre étendard est le même que le drapeau des Bakata Katanga
PM : C’est une question d’identité, quand on voit le drapeau on voit l’identité katangaise. C’est ce qui nous avait poussé à prendre ce drapeau. C’est question d’identité point barre. Il n’y a pas autre chose que ça. Ça montre l’identité Katangaise.
ENET : Peu avant votre arrestation, vous aviez lancé une campagne qui réclamait la publication des tonnes de cuivre et cobalt que le Katanga avait produite depuis 2008, pensez- vous que cela soit la cause de vos ennuis ?
PM : sur cette question justement, on nous a dit qu’on va nous répondre. Alors quand le gouvernement promet de nous répondre, il n’est plus nécessaire de faire des marches. Ils ont pris acte et nous dit d’attendre la réponse. Ça déjà commencé au niveau du Bas –Uélé Kibali Gold publié pour les dix dernières années ainsi que sa contribution au gouvernement central, alors nous attendons que les entreprises qui évoluent ici puissent également le faire.
ENET : Paul Mwenz merci d’avoir répondu à nos questions.

Propos recueillis par Chris Lumbu, correspondent Election-Net à Lubumbashi.

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate