img

Actualités

Politique

Sécurité

Quelques heures après le braquage d'un shop de change de monnaie, ce Mardi 3 mars 2020, à Goma, une organisation des jeunes dénommée "Je suis l'avenir de demain", (JAD), indexe les réfugiés Burundais et appelle les autorités à s'investir dans cette question.

Par ailleurs cette structure plaide pour la localisation de tous ces réfugiés Burundais qui sont impliqués déjà dans l'insécurité de la ville de Goma et d'une partie du territoire de Nyiragongo.

''C'est comme pour cette situation d'aujourd'hui, l'un des bandits est mort sur place, et il est un sujet burundais. On a trouvé un passeport Burundais sur son corps, son ami a été déjà à l'hôpital sous surveillance des éléments de l'ordre, '' a souligné, Jackson Kitambala, un des animateurs de JAD, avant de demander aux autorités politiques d'intervenir le plutôt pour que tous ces sujets burundais soient ramenés dans leur pays.

Pour rappel, plusieurs centaines de personnes venues du Burundi vivent dans le territoire de Nyiragongo, en proximité de la ville touristique de Goma, depuis plus de cinq mois déjà.

En dépit des appels de la société civile de la place, et certains leaders d'opinion,
les autorités politico-administratives ne se sont jamais prononcées sur la question, qui malheureusement commence à prendre une autre ampleur plus préoccupante.

Prince Bagheni

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate