img

Top News

Trending

Sécurité

La dépouille du militaire tué par la police rwandaise

Le sergent Mokili Kingombe Bébé qui a exprimé sa colère face à l'agression Rwandaise en se rendant sur le sol Rwandais où il a été tué après avoir tiré sur deux policiers et un civil Rwandais a été conduit à sa dernière demeure ce lundi 27 juin 2022 à Goma au Nord-Kivu.

L'armée congolaise a rendu des hommages mérité à ce fils digne qui a servi le pays et mort pour avoir manifesté sa colère contre l'agression Rwandaise et le soutien qu'apporte Kigali aux rebelles du M23.

Outre les officiers militaires et ceux de la police nationale congolaise, des militants de différents mouvements citoyens dont la LUCHA ont pris part à cette cérémonie d'hommage organisée au stade afia à Goma par l'armée congolaise.

Ceux-ci ont passé des messages interpellateurs aux décideurs politiques et à tous les agresseurs de la République Démocratique du Congo.

Sur des affiches détenues par ces militants, on pouvait lire la dénonciation de l'infiltration dans les services de sécurité notamment, l'ANR, la PNC et les FARDC.

''Halte à l'infiltration dans nos services de renseignement et FARDC'', peut-on lire sur une des affiches retrouvées sur place.

En rappel, le sergent Mokili Kingombe Bébé a été tué par des policiers Rwandais le 17 juin 2022 à la petite barrière entre Goma et Gisenyi (Rwandais). Et ce, après avoir tiré sur deux policiers Rwandais qui sont morts sur place et blessé des civils.

Powered by Froala Editor

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate