img

Actualités

Politique

Sécurité

Société

L’insécurité dans certains Quartiers de la ville touristique de Goma a atteint une autre échelle plus inquiétante. Deux civils morts et deux autres blessés, la soirée de ce mardi 19 février 2020 suite à une fusillade qui serait signée par des personnes non autrement identifiées dans le Quartier Mugunga.

Bruno MWITOERE, président honoraire de la jeunesse du quartier Mugunga, plaide pour que les enquêtes soient diligentées et que les auteurs de cet énième cas d’assassinat répondent de leurs actes devant les instances judiciaires. Pour lui, il n’est pas normal que les paisibles citoyens soient tués par des inconnus pendant que les éléments de l’ordre ainsi que les FARDC sont présents dans la ville.

« Le slogan habituel est devenu ‘personnes non autrement identifiées’. Nous exigeons les enquêtes urgentes pour que les auteurs soient connus. Nous ne comprenons pas comment l’on peut tuer deux innocents et blessés deux autres et ils se volatilisent dans la nature comme si l’armée était absente », a-t-il témoigné à election-net.com

Il faut noter que les blessés poursuivent les soins dans une structure sanitaire de la place, et les corps de ceux-là qui ont succombé sont à la morgue de l’hôpital provincial du nord Kivu.

Prince Bagheni

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate