img

Actualités

Certains éléments de l’ordre sont accusés de profiter de la pandémie à coronavirus pour tracasser les paisibles citoyens dans certains marchés et autres milieux publics à Goma, au Nord-Kivu.

La dénonciation est faite par Landry Ilunga, Président du conseil communal de la jeunesse de Karisimbi, au cours d’une interview accordée à election-net.com, ce samedi 10 avril 2020.
Celui-ci a précisé que tous ces dérapages sont justifiés par le manque de suivi de la part de la hiérarchie de troupes qui veillent sur le respect de mesures édictées par les autorités dans ces endroits précités.

Ainsi, il appelle les autorités compétents à se pencher sur cette question et cela pour que la collaboration entre la police et la population ne soit brisée en cette période du covid 19.

« Nous dénonçons le comportement des éléments de l’ordre qui se permettent de tracasser la population en cette période de la pandémie à coronavirus, au marché Kituku nous avons assisté à une violation grave de droits de l’homme avant-hier, et ce sont les policiers qui ont fait cela, nous voulons que l’autorité provinciale », a-t-il indiqué à election-net.com, avant d’ajouter que toutes les couches de la population ont déjà pris conscience de l’existence de la maladie, et mettent en pratique les mesures hygiène avec leurs moyens limités.

« Comme les gens se sont engagés dans la riposte contre Ébola en respectant les mesures d’hygiène, ils font la meme chose en cette période du covid 19 et cela malgré les nombreuses difficultés liées au moyens », a-t-il ajouté.

Pour rappel, avant les trois villes ; Goma, Butembo et Beni, le gouverneur de la province Carly Nzanzu Kasivita avait promis de poursuivre toutes les brebis galeuses au sein des éléments de l’ordre qui se donneraient à tracaser les paisibles citoyens en cette période de la pandémie.

Prince Bagheni

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate