img

Actualités

Politique

Conformément à son calendrier publié le week-end dernier, le premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba, a échangé avec les différentes confessions religieuses : l'église catholique, l'église orthodoxe, les églises de réveil, l'armée du salut, les églises autochtones, la communauté islamique, notamment.

Pour la mise en place d'une équipe gouvernementale véritablement au service du pays, les hommes et femmes d'églises ont suggéré au Chef du prochain gouvernement de tenir compte entre autres, de l'amélioration du social des congolais ; de la prise en compte des besoins fondamentaux de la population ; de garder un contact permanent avec les forces vives; de la moralisation de la vie politique; de la pacification de l'Est du pays qui fait face à l'insécurité et l'épidémie d'Ebola.

Au sortir de l'audience, les membres de la délégation précisent en outre que, "Toutes les confessions religieuses ont insisté sur la nomination des personnes intègres, crédibles qui inspirent confiance. Les confessions religieuses ont insisté sur l'éthique et la question de l'organisation des élections locales y compris le recensement général de la population", a souligné l'abbé Donatien Nshole, secrétaire général de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo, CENCO.

Par ailleurs, les confessions religieuses ont également invité le premier ministre à mettre en place un gouvernement de mobilisation de fonds avec un budget social.

Prenant la parole, Sylvestre Ilunga a remercié ses interlocuteurs et leur a rappelé que s'agissant de la question sur la nomination des personnes intègres, un critérium mis en place par les deux autorités de la coalition FCC-CACH sur la nomination des futurs membres du gouvernement a déjà été publié il y'a quelques jours.

José-Junior Owawa

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate