img

Top News

Trending

Sécurité

Actualités

Illustration

Le Président Tshisekedi est revenu sur les conséquences de l'État de siège instauré dans les provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri suite à l'insécurité qui y règne.

Dans son discours du 30 juin ce jeudi, le commandant suprême des FARDC a indiqué que l'état que l'état de siège a permis de démasquer les ennemis du peuple congolais: de la neutralisation des miliciens au déménagement des réseaux d'insécurité en passant par la reddition.

"Sur le plan militaire, l’état de siège que j’ai proclamé en application des dispositions pertinentes de notre Constitution et dont les résultats sont de plus en plus palpables, au-delà des évaluations à venir, répond à l’impératif de paix et de sécurité évoqué plus haut. Il a permis de démasquer les véritables ennemis de notre pays. En effet, depuis sa proclamation, l’administration militaire des deux provinces a concouru, non seulement à la neutralisation et à la reddition de plusieurs centaines d’éléments des groupes armés, mais également, à la récupération des armes ainsi qu’au démantèlement de plusieurs réseaux de trafics illicites d’armes et de minerais. L’état de siège a rendu possible l’anéantissement des réseaux de ravitaillement de certains groupes armés et la récupération de nombreuses localités dans l’Est du pays autrefois sous contrôle de ces derniers", a révélé Félix Tshisekedi.

Notez que l'assemblée nationale a récemment annoncé que la justice mettra incessamment la main sur certains députés nationaux en connivence avec les groupes armés de l'Est.

Powered by Froala Editor

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate