img

Actualités

Politique

Société

Le Directeur de la société Safricas Congo S.A , David Blattner, a été interpellé ce mercredi soir par le Parquet général près la Cour d’appel de Kinshasa-Gombe. Selon des sources judiciaires, les chantiers confiés à son entreprise sont ceux dont les travaux n'ont pas, soit commencé, ou n'évoluent pas. C'est notamment le saut-de-mouton du quartier De bonhomme dans la commune de Matete. Au delà de la non évolution des travaux de construction de ce pont aérien, les ouvriers sont aussi impayés et avaient même déclenché un mouvement de grève.

Selon toujours cette source judiciaire qui s'est confiée à Top Congo FM , toutes les personnes impliquées dans le détournement des fonds alloués pour ces ouvrages seront poursuivies quelque soit leur rang.

« Tous ceux qui seront impliqués, sans arbitraire, et quelque soit leur rang, seront interpellés», poursuit-elle.

Notons que plusieurs visites ont été menées sur des chantiers où sont exécutés les travaux de construction de ces sauts-de-mouton. Le chef de l'État, Félix Tshisekedi, le ministre de la justice tout comme une délégation de députés nationaux, ont tenu à s'enquérir de l'état d'avancement. Sur terrain, le constat est autre que la réalité attendue pour les évaluateurs qui ont constaté une léthargie dans la réalisation de ces travaux.

Pour sa part, le ministre de la justice a menacé d'intenter aussi des actions judiciaires à l'endroit de tous ceux qui seront aussi trempés dans le détournement des fonds de l'État. Pour Célestin Tunda, «ceux qui ont encaissé l'argent, il n'y a que deux choses à faire soit il terminent les travaux dans le meilleur délai soit ils remboursent l'argent. Mais rembourser l'argent ne signifie pas que l'on efface l'infraction», a-t-il poursuivi.

Patrick Félix Abely

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate