img

Actualités

Société

Dans ce communiqué ci-dessus, l'Asbl Nouvelle Société Civile Congolaise se dite préoccupée par les appels xénophobes lancés par un groupe de personnes se réclamant "les vrais patriotes du Sud Kivu" qui exigerait le départ de toute personne identifiée comme faisant partie de la communauté Luba dans cette province sous peine de représailles.

Pour ce faire, L'Asbl invite la population au calme dans l'attente du dénouement du dossier judiciaire de Vital Kamerhe, notable de la province soupçonné d'avoir participé à une opération de détournement des fonds alloués aux travaux de 100 premiers jours du chef de l'État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Communiqué de presse

La NSCC appelle la population de Sud Kivu au calme et au sens patriotique élevé et surtout de ne pas céder à la manipulation politicienne dangereuse
La « Nouvelle société civile congolaise » est informée et reste extrêmement
préoccupée par les tracts mis en circulation à Bukavu par un groupe des xénophobes se réclamant des vrais « patriotes du Sud Kivu ».

Ces tracts xénophobes appellent tous les Baluba (Kasaiens) qui résidants la
Ville de Bukavu et les huit territoires de la province du Sud Kivu d’y quitter
dans 48 heures, à dater de ce samedi 11 avril 2020.

Dépasser ce délais, les auteurs de ces tracts xénophobes promettent des
procéder à leur décapitation. Cet appel à la xénophobie risque de compromettre
les acquis combien louables des FARDC dans la stabilisation de l’Est du pays.

Compte de tenu de la gravité de ces menaces qui ne favorisent pas la
cohabitation pacifique des citoyens sur l’ensemble du pays, la NSCC invite les
Autorités provinciales de Sud Kivu, les Autorités nationales ainsi que la
Monusco, de prendre au sérieux ces menaces et d’assurer la sécurité de ces
compatriotes sous menaces; pour éviter de tombé dans la situation de 1992 au
Katanga et à Yumbi dans le Mai Ndombe.

La NSCC appelle la population de Sud Kivu au calme, à la cohabitation
pacifique et au sens patriotique élevé et surtout de ne pas céder à la
manipulation politicienne dangereuse, au risque de se tromper d’ennemis et
plonger le pays dans une situation chaotique à des conséquences incalculables.

Enfin la NSCC demande aux Autorités judiciaires de diligenter immédiatement
des enquêtes afin d’identifier les instigateurs de cette forfaiture pours qu’ils
répondent de leurs actes devant la justice.

Kinshasa, le 11 avril 2020

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate