img

Actualités

L’une de figures importantes du regroupement politique le Centre, l’ancien Vice-gouverneur de l’ex- province Orientale, Joseph Bangakya n’a pas digéré les propos prononcés mardi dernier sur RFI par le Président du Sénat, Léon Kengo Wa Dondo sur son indépendance vis-à-vis du Front Commun pour le Congo.

Dans cette  interview exclusive accordée à election-net, l’homme dénonce ce qu’il qualifie de « La politique du caméléon,  de l'opportunisme et du reniement (qui) n'est plus acceptable. »

election-net : Comment interprétez-vous la déclaration de Léon Kengo  Wa Dondo sur son appartenance au FCC qui ne peut être une contrainte pour soutenir Ramazani shadary ?

Joseph Bangakya : La Charte du Front Commun pour le Congo, FCC, est très claire à ce sujet: Tous les signataires s'engagent à soutenir le même candidat pour la Présidence de la République, et il reconnaisse à Joseph Kabila le pouvoir de désigner ce candidat.

Tous les signataires du FCC doivent respecter leurs signatures et soutenir Emmanuel Ramazani Shadary, choix de Joseph Kabila, sans réserve et de toutes leurs forces. La politique du caméléon,  de l'opportunisme et du reniement n'est plus acceptable.

election-net : Pensez-vous  que le président du Senat n’a fait que dire tout haut ce que les autres pensent tout bas ?

Joseph Bangakya : Non, tous les signataires de la Charte du FCC sont des gens sérieux, qui sont déterminés à faire triompher Emmanuel Ramazani Shadary, dont la candidature enregistre des ralliements même dans le camp de l'actuelle opposition et dans toutes les forces vives de la Nation.

Même les membres du FCC qui avaient des ambitions présidentielles légitimes les ont tu et soutiennent  Shadary, qui va vers une victoire éclatante au regard de ce que j'ai dit plus haut.

election-net : En tant que signataire du FCC, redoutez-vous l’affaiblissement du regroupement à la suite de ce genre de déclarations ?

Joseph Bangakya: Le Front Commun pour le Congo est de loin la plus grande force politique que la RDC ait jamais connue. Il y aura peut-être des personnes avec des agendas personnels, mais le rassemblement est tellement grand, l'ambition tellement grande, la détermination tellement grande et la responsabilité historique tellement grande, que rien ne nous arrêtera. Le FCC, c'est tout le Congo rassemblé pour faire face à son glorieux destin.

 elcetion-net : Dans quel état d’esprit se trouve le Centre actuellement à quelques mois de la tenue des élections ?

Joseph Bangakya: Le Centre est l'un des plus grands regroupements politiques du FCC, au regard des partis et personnalités qui le composent, du nombre de candidats que nous avons aligné, et surtout au regard de notre positionnement politique centriste. Le Peuple est au Centre et les prochaines élections le démontreront.

Jose-Junior Owawa

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate