img

Actualités

Santé

Le juge Raphaël Yanyi Ovungu, président du procès 100 jours qui oppose Kamerhe et consorts, est décédé ce mercredi 27 mai 2020 à partir de 1 heure du matin. Pendant que d’autres sources parleraient plutôt d’un assassinat au cours de la nuit, les membres de sa famille, contactés par election-net.com, évoque une crise piquée par leur frère le mardi vers 23 heures.

«C’est vers 23 heures que nous étions contactés par la famille de notre oncle nous annonçant qu’il avait piqué une crise dans sa chambre et qu’il a été amené au Centre Nganda. Malheureusement, c’est vers 1 heure du matin que sa mort nous a été annoncée. C’était un choc pour nous car il était en bonne santé et en forme toute la journée du mardi », a dit Dieudonnee Nzambimana, un des neveux du défunt contacté par election-net.com.

Quant à l’hypothèse d’un assassinat, Dieudonné a indiqué que son oncle n’a reçu aucune visite, suspecte soit-elle, la journée du mardi.

« Selon ses gardes, mon oncle n’a reçu aucune visite suspecte la journée du mardi, il est resté à la maison en dehors d’une petite promenade qu’il a effectué dans le quartier. Il a également bien mangé le soir », a rassuré le neveu de l’illustre disparu. Ce, avant d’ajouter : « C’est seulement le soir quand il voulait se coucher qu’il a piqué une crise, sa femme l’a trouvé presque mourant précisément dans un coma profond. C’est ainsi qu’il a été conduit à l’hôpital centre Nganda où il est mort. C’est un grand choc pour toute la famille car il nous quitte très tôt''.

Pour l’instant, a-t-il chuté, « les membres de famille sont à l’hôpital pour une autopsie et la famille ne pouvait dire la cause de sa mort qu’après l’autopsie».

Signalons plusieurs organisations de défense des droits de l’homme exigent des enquêtes profondes et sérieuses sur le décès de ce vaillant juge.

Liévin LUZOLO

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate