img

Actualités

Société

Le Centre National d'Appui au Développement et à la Participation Populaire, CENADEP, une ONG de la société civile congolaise, exprime son inquiétude en rapport avec la gestion de la pandemie du coronavirus dans les sites miniers, centres de négoce et/ou sur les chaînes d'approvisionnement en diamant, or et autres minerais dans l'ancienne Province Orientale.

Le CENADEP précise qu'à plus au moins 6 semaines seulement depuis l'apparition du premier cas de la pandémie en RDC, République Démocratique du Congo la comptabilité de cas positifs qui est exponentielle affiche déjà plus de 350 cas de personnes atteintes à ce jour, soit une moyenne de contagion de 10 à 20 cas personnes par jour.

Tenant compte de la situation sanitaire et des conditions de travail dans les milieux d'exploitation et des transactions minières et en considérant les mesures de prévention prise par les autorités politiquess et sanitaires du pays pour stopper le Covid19, le CENADEP tire la sonnette d'alarme et lance un appel au gouvernement national et les gouvernements provinciaux issus de la grande province orientale, les organisations de la société civile, des responsables des sites miniers ainsi que les creusseurs pour faire face à ce défit.

Il sollicite auprès du gouvernement national, le renforcement de la décentralisation du comité de riposte et de doter les provinces de grande orientale des possibilités de dépister localement le cas de coronavirus. Aux gouvernements provinciaux d'exiger aux centres de négoce et aux responsables des carrières miniers de renforcer les mesures de préventions.

Pompon BEYOKOBANA depuis Kisangani

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate